19112837

"Le temps détruit tout." 

Il y en a eu de l'encre coulée à propos de ce film, essentiellement à cause de la fameuse scène hyper violente (et très longue) de viol. 

Le scénario est plutôt simple : un soir, en rentrant seule, une jeune femme (Monica Bellucci) se fait violer. Son copain (Vincent Cassel, excellent) et son ex (Albert Dupontel), tous les deux meilleurs amis, vont rechercher l'agresseur.

Ce qui est assez original (et qui fait le grand intérêt du film), c'est la construction narrative, qui en fait, est à l'envers. On voit en premier le moment où les deux amis retrouvent l'agresseur pour petit à petit, remonter le temps, la recherche dans les rues, l'agression, l'arrivée à la soirée, etc...

La scène du viol est en effet, insoutenable, et très longue ce qui rajoute au fait qu'on se sente complètement dérangé et impuissant face  ça. La construction à l'envers est plutôt intéressante, on va en quelque sorte de l'horrible (Cassel et Dupontel qui retrouvent le type, le viol...) vers la lumière, (la relation entre le couple joué par Cassel et Bellucci). J'ai encore du mal à me dire si j'ai vraiment aimé, mais en tout cas ça suscite de la perplexité, de la réflexion. Et c'est ça qui est bien, finalement avec le cinéma.  

L'info en plus ? La scène du début entre deux hommes où il est question d'une relation incestueuse entre un père et sa fille, est un clin d'oeil au précédent film de Gaspard Noé, Seul contre Tous

 

En bref ? Un film dérangeant mais pas inintéressant. 

 

Fiche d'identité :

Irréversible

Année de sortie : 2002

Réalisation et scénario : Gaspard Noé

Avec : Vincent Cassel, Albert Dupontel, Monica Bellucci

(Source : Allociné)